AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ooh la la paris, réouverture. 02/11/14.

Partagez | 
 

 (ju)s de licorne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vic Sawatzky
membre
avatar
✧ ÂGE : VINGT-CINQ ANS.
✧ JOB : GÉRANT D'UN BISTRO BAR.
✧ COEUR : HAHA.
✧ MESSAGES : 19
✧ HERE SINCE : 26/11/2014

MessageSujet: (ju)s de licorne.    Sam 29 Nov - 4:53

Un sac blanc à la main, lunettes fumées sur le bout du nez et un jeans trop serré contre mes fesses. Je pousse la porte du poste de police et mon regard dégringole sur les alentours.
J'observe les courbes et les sourires, sourit un peu lorsque je croise un regard, calme un clin d'oeil qui ne peut pas être vu, malheureusement.
Les lunettes glissent un peu le long de mon nez lorsque la secrétaire croise mon regard. Je lui adresse clin d'oeil et sourire, pose mon coude contre le comptoir, me penchant un peu vers elle.
Décolleté à vue, à peine dissimulée... et du rouge contre les joues. Un ricanement claque dans ma tête et je retiens un sourire, amusé par la gente féminine.
À la pause, elle dira à ses copines que je l'ai un peu trop dévisagé, certainement. « Le chanteur populaire est là, aujourd'hui ? » Elle pose une main contre sa bouche et ricane un peu, se retient tout bas. Mon sourire grandit et elle me désigne d'un petit mouvement où il peut être.
Nouveau sourire et je vais vers les bureaux sans gênes.
Julian va faire la tête, certainement. Froncer des questions, tirer la gueule, me dire de disparaître.
Je souris un peu plus et retire mes lunettes, lorsque je vois sa vilaine tête. « Monsieur Doré, mais quel uniforme ! Tu porte la taille au dessous ou c'est moi ? Parce que ce pantalon... » Le regard dégringole et je secoue ma tête, faussement découragé. « Trop serré, vraiment. Heureusement que tu n'es pas policier à vélo, hm ? » Le sac se pose contre la table et je soupire un peu, avant de regarder autour.
Les uniformes... ah, le bonheur des uniformes. L'idée d'en imposer aux employés du bistro se glisse lentement dans ma tête... quelque chose de blanc et noir, un peu moulant peut-être. Pourquoi pas.
Mon regard se retourne vers Julian. « T'inquiètes pas. C'est pas des croquettes, ni de la pâté... ou les pâtes au ketchup que tu sais faire. » Le seul repas qu'il sait faire, il me semble.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Doré
membre
avatar
✧ ÂGE : 24 ANS.
✧ JOB : FLIC.
✧ COEUR : DANS LE SLIP.
✧ MESSAGES : 18
✧ HERE SINCE : 21/11/2014

MessageSujet: Re: (ju)s de licorne.    Lun 1 Déc - 12:02

La journée se déroulait plutôt bien jusqu'à présent.
Pas d'embrouilles, pas de nerfs tendus, pas de conneries de pensées pour me foutre en rogne.
Ça allait,
jusqu'à ce qu'une silhouette se ramène comme une fleur au milieu des bureaux, sourire aux lèvres.
Vic Sawatzky. Sérieusement. Comme si j'avais envie de le supporter sur mon lieu de travail. Déjà qu'en dehors, en général, c'est quand même vachement moyen alors là.
« Monsieur Doré, mais quel uniforme ! Tu porte la taille au dessous ou c'est moi ? Parce que ce pantalon... »
Je lui souris. Mais quel connard, j'vous jure. Vic sait bien qu'ici je ne peux pas me rebeller comme je le fais en temps normal. Il le sait et il en profite. Je le laisse mater les culs qui se trouve tout autour de nous et pose mon regard sur son sac.
Pas de la bouffe, s'il vous plaît, pas encore. (c'est la seule excuse qu'il trouve pour venir me voir)
« Trop serré, vraiment. Heureusement que tu n'es pas policier à vélo, hm ? »
J'hausse les épaules et lâche un hm sans conviction, à mont tour. Je fais de mon mieux pour pas trop paraître emmerdé par sa présence parce que je sais que c'est ce qui le fera rester plus longtemps. Je baisse les yeux et ouvre le sac pour en découvrir sans surprise de la bouffe.
« T'inquiètes pas. C'est pas des croquettes, ni de la pâté... ou les pâtes au ketchup que tu sais faire. »
je lui adresse un sourire et me penche pour renifler un peu. C'est vrai que ça a pas l'air dégueulasse.
Allez Julian, un dernier effort.
Bah merci, c'est sympa de penser à moi. (si seulement il savait comme je n'en ai rien à foutre de louper des repas, c'est terminé la maternelle).
Mais maintenant tu peux dégager parce qu'à part me couper l'appétit, tu sers un peu à rien, là.
Chassez le naturel et il revient au galop. Le pire, c'est que je serais capable de le foutre en cellule le temps de midi pour ne pas avoir à le supporter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vic Sawatzky
membre
avatar
✧ ÂGE : VINGT-CINQ ANS.
✧ JOB : GÉRANT D'UN BISTRO BAR.
✧ COEUR : HAHA.
✧ MESSAGES : 19
✧ HERE SINCE : 26/11/2014

MessageSujet: Re: (ju)s de licorne.    Mar 2 Déc - 20:12

Le sourcil s'hausse alors que le grand Julian se penche un peu, pour renifler le plat. Peut-être pense-t-il qu'il est empoisonné, ou quoique ce soit du genre. Il n'est pas surprenant qu'il fasse, comme à son habitude, un commentaire quelconque à propos de mes recettes.
Peut-être ignore-t-il que les plats du bistro sont mes propres créations, parfois. Ou du moins, que j'aide assez souvent en cuisine et que lorsqu'il est question des assiettes de ce prince à deux balles, je m'en occupe.
En est-il quand même au final qu'il ne fait pas le moindre commentaire, lorsque le plat vient du bistro. Alors qu'à la maison, par contre... là, il ne peut s'empêcher de trouver tous les défauts du monde.
Facile de savoir que le tout vient de moi et non de la nourriture. Julian aime titiller autant que je puisse bien le faire. « Bah merci, c'est sympa de penser à moi. » L'ombre d'un sourire, au coin de mes lèvres. Je me mets à mon aise, le fessier pose contre le rebord de son bureau. Plus tard, il pourra y poser ses mains et croire qu'il me touche directement. « comment ne pas penser à toi, voyons. » Le sourire croît un peu et je l'observe, sournois. Qu'importe notre amitié ou comment il peut bien appeler la chose, je n'ai jamais cessé de m'amuser de la sorte avec lui. « Mais maintenant tu peux dégager parce qu'à part me couper l'appétit, tu sers un peu à rien, là. » J'hausse d'un sourcil, les yeux brillant d'amusement.
Oh Julian... tu ne fais que m'accorder un terrain de jeu à chaque fois que tu ouvre la bouche, mon beau.
Une moue se dessine contre mes lèvres et je lui adresse un regard qui se veut blesser. « Oh mais Julian... tant d'amertume. » Je me lève lentement, une main contre le coeur, grand comédien. Je secoue ma tête d'un geste lent, preuve de ma tristesse avant de l'observer. « Je sais bien que tu mens...ton regard te trahit. » Léger signe de main pour les désigner. « Enfin, tes clignements. » Clic clic.
Ils réagissent, quand on les nomme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (ju)s de licorne.    

Revenir en haut Aller en bas
 

(ju)s de licorne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► OOH LA LA PARIS. ::  :: paris jour-