AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ooh la la paris, réouverture. 02/11/14.

Partagez | 
 

 ambiance (timo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aube Desnuits
membre
avatar
✧ ÂGE : 19 ans
✧ JOB : étudiante à hec, dealeuse de poudre, dealeuse d'herbe, dealeuse de pilules, dealeuse de nanas.
✧ COEUR : fragments.
✧ MESSAGES : 64
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: ambiance (timo)   Lun 10 Nov - 21:35

timo & aube.

Dans le bus, sa jambe saute toute seule, elle se mord la lèvre, tape de l’ongle contre la vitre. Elle laisse aller son regard au fil du trajet, effleurer les bâtiments de la ville et ses trottoirs, ses gens de pacotilles qui broient déjà du noir. Aube est impatiente, et puis elle appréhende, aussi. Tout un weekend, elle va devoir passer tout un weekend chez elle- non, chez les Renard. Quand papa s’est remarié, il a aussi quitté son appart pour aller vivre chez eux. Les Renard.

Revoir sa sœur, revoir papa, revoir Anna.
Revoir Timo.

Elle panique presque, loin des regards intéressés, elle en profite, c’est maintenant et pas après qu’elle a le droit de craquer. Aube le sait déjà, de toute manière, qu’elle va passer la porte de chez elle en faisant semblant ; en arborant un masque, un déguisement. Qui crie « je m’en fous, je m’en fous ». De vous, de tout. Elle va sauter dans les bras de sa sœur, la couvrir de bisous, ignorer les autres, royalement, parce qu’ils sont pas importants.

Sauf Timo.

Putain, Timo il est important, c’est même le plus important.
C’est le plus beau, Timo.
Le plus chouette.
C’est vraiment trop bête.
Aube elle sait même pas ce qu’elle aime chez lui. C’est lui, lui tout entier. Avec sa petite tête d’ange, d’enfant innocent, qui en serait même trop jolie pour être vraie ; avec ses notes de musiques, les blanches, les noires, celles qu’il claque de ses mains, et qui hypnotisent la foule, qui la fait voler. Des fois, elle a envie de lui dire : manipule-moi comme tu manipules ton piano. Mais c’est vraiment super ridicule, elle pense, et puis, elle assumerait pas. Elle assume déjà pas, en fait. Son amour pour Timo, c’est un secret. Un secret bien gardé. Quelque chose qu’il découvrira jamais. Quelque chose qu’elle lui dira pas. Parce qu’à côté de ça, Timo, il est pas si gentil. Il est pas si sympa, avec elle. Il est un peu désagréable, même, souvent, et puis Aube elle fait mine de s’en foutre pour garder la face, mais c’est pas le cas. Elle va s’enfermer dans sa chambre et elle peste. Ça la fatigue, elle en marre. Pourquoi il est comme ça ?

Le bus s’arrête.
Et elle descend.
S’avance un peu dans la rue.
Tourne à l’angle.
Pousse la porte de chez elle.
De chez eux, maintenant.
Et Timo.

« T’es tout seul ? » sans attendre de réponse, elle fouille toutes les pièces de la maison, tous les recoins, elle espère, elle prie presque. Pas toute seule, pas toute seule avec Timo. Elle va aller se réfugier où, s’il lui fait de la peine, elle va le cacher comment, si elle se met à craquer pour un de ses sourires volés ? Alors elle prend une grande inspiration, et elle revient au salon, où elle l’a trouvé. « Ils sont où les autres ? Pourquoi t’es pas avec eux ? »

_________________
des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
et d'ineffables vents m'ont ailée par instants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

ambiance (timo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► OOH LA LA PARIS. ::  :: paris maison-