AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ooh la la paris, réouverture. 02/11/14.

Partagez | 
 

 on a tous une douleur dans nos cœurs. (arthur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miette Vostrikov
membre
avatar
✧ ÂGE : dix huit ans.
✧ JOB : dans de beaux draps ou sur les trottoirs.
✧ COEUR : maqué.
✧ MESSAGES : 47
✧ HERE SINCE : 06/11/2014

MessageSujet: on a tous une douleur dans nos cœurs. (arthur)   Sam 8 Nov - 0:53

moi je dis pourquoi pas. pourquoi pas danser dans les ruelles sombres, danser au milieu de la route, y a personne, encore, c’est pas l’heure, il fait toujours noir malgré les lumières des lampadaires. je la vois bien mon ombre, elle me suit, partout. le reflet de ma conscience qui hurle sans bruit que je fais pas des choses biens, que mon amoureux n’est pas celui qu’il me faut. je la fais taire avec mes rires d’enfants gentilles, poupée jolie, fragile. alors elle se tait, elle dit rien, mais elle pense très fort, assez pour que je l’entend. c’est rien, elle comprend pas. bien sur que je suis sale, bien sur qu’ils m’ont fait mal, bien sur que j’ai envie de pleurer et de plus jamais sortir de chez moi. mais je vois mon amoureux demain, et je sais qu’il va tout réparer, qu’il va être gentil, me faire oublier toutes ses nuits. mon ombre-conscience se tait. elle flotte sur mes pas. ombre-gardienne.
c’est beau paris, c’est tellement beau paris, plus que la russie. et je ne sais pas trop bien pourquoi, pourtant je connais pas le joli paris, je connais que ses ruelles sales, avec les autres copines-poupées, puis les monsieurs-porc, je connais pas le paris chantant, les seuls bruits que j’entends, se sont les cris de jouissance, les roques, les dégueulasses, puis les pavés que je frôles, c’est avec mes hauts talons hauts, qui font du bruit, qui crient au monde qui je suis. miette la petite jolie qui donne du plaisir à d’autre pour que son amoureux l’aime. mais c’est vrai que c’est beau paris, surtout là, maintenant. quand les gens de la nuit s’en vont, que les parisiens se réveillent, et que moi je rentre en direction de chez moi, dormir dans d’autres draps.

_________________

et nous avons des nuits
plus belles que vos jours. ☾


Dernière édition par Miette Vostrikov le Mer 12 Nov - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Després
membre
avatar
✧ ÂGE : 20 ANS.
✧ JOB : PEINTRE.
✧ COEUR : NOIR.
✧ MESSAGES : 28
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: on a tous une douleur dans nos cœurs. (arthur)   Mer 12 Nov - 20:07

Elsa s'est envolée dans le ciel,
comme ça,
sans rien me dire.
Je me suis retourné et pouf, plus personne était là.
Ni sa pluie d'étoiles, ni ses ailes battantes.
Maintenant ça doit être écrit sur mon front, en gros, en rouge, en gras :
SEUL ET PAUMÉ
J'ai l'impression que quelques étoiles de la nuit glissent encore le long de mes cheveux avant de s'écraser par terre comme pour me montrer la voie.
Je dois avoir de la poussière d'étoiles un peu partout, même sous les semelles et ça me dérange parce que les gens vont croire que je suis un saboteur de constellations.
Mon dos se penche un peu vers l'avant (je me fais tout petit, tout minuscule, tout ridicule en réalité).
Heureusement, dans ma perte, j'entends d'autres bruits de pas autour de moi.
C'est une fille, je le sais, je reconnais aux nombres de pas et à la légère odeur de parfum que toutes les filles de cette planète peuvent porter (même les plus tristes).
Je relève un peu la tête et hausse la voix.
Elsa me dirait que c'est pas sérieux.
Hey,
mais j'ai pas envie qu'elle pense que je la drague parce que c'est pas ça. Je me redresse un peu et ferme les yeux pour le lui prouver (même si ça change rien mais au moins elle saura, que je veux pas l'embêter ou faire mon garçon amoureux d'une inconnue).
Tu aurais pas l'heure ? parce que je crois bien que j'ai dépassé le couvre feu de minuit.
Puis je lui dis ça en faisant mine de regarder mon poignet alors que j'ai même pas de montre et même pas d'yeux capables de me montrer quoi que ce soit.
Je joue mon numéro,
je fais mon malin,
c'est une façon comme une autre d'essayer d'exister.

_________________

(pourquoi le fou a t-il jeté
sa montre par la fenêtre ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miette Vostrikov
membre
avatar
✧ ÂGE : dix huit ans.
✧ JOB : dans de beaux draps ou sur les trottoirs.
✧ COEUR : maqué.
✧ MESSAGES : 47
✧ HERE SINCE : 06/11/2014

MessageSujet: Re: on a tous une douleur dans nos cœurs. (arthur)   Mer 12 Nov - 20:36


Je pourrais presque oublier qu’il a des gens normaux dans Paris. Des gentils -ou pas vraiment- qui veulent pas que je leur donne du bonheur, qui savent pas que je suis une fille de joie (comme Balto il dit). Alors la petite voix qui m’appelle, elle me fait reculer de quelques pas.
J’ai pas peur qu’on me fasse du mal. J’aurais presque peur qu’on me fasse du bien.
- Hey.. Je répond avec une petite voix.
Qu’est-ce qu’il me veut celui-là ?
J’ai déjà un amoureux. Faut que je lui dise. J’ai déjà Balto. J’ai pas besoin d’un autre sauveur qui m’expliquera comment donner du bonheur.
Je dois me concentrer pour comprendre ses mots. Je me concentre parce qu’il parle français, parce qu’il a une jolie voix, on dirait qu’il chante, et je préférais l’écouter que discuter. Mais je dois faire un effort. Un vrai.
L’heure.
Est-ce que j’ai l’air d’avoir l’heure sur moi ?
Avec ma jupe trop courte, mon petit t-shirt et mes hauts talons.
Je sais qu'il a vu en plus. Tous les garçons voient. (parait que ça donne envie.) Et les filles aussi (ça fait pute, ça fait rire.)
J’ai même pas de téléphone. Juste mes cheveux pour me tenir chaud. Et ça me suffit même pas. J’ai besoin de bras (ceux de Balto) (ceux des vieux monsieurs pas beaux).
Mais à la pièce y a le garçon. Avec sa jolie voix. Avec ses jolies yeux.
- Il est plus le soir depuis longtemps.
Le soir. Pas le soir. C’est pas comme ça qu’on dit. Aujourd’hui ? Je m’embrouille, je sais même plus ce que je pense. Je reprend.
- Si tu traverses tout Paris, il fera plus nuit.
Y aura encore quelques étoiles peut-être, mais surtout y aura un peu de soleil. Il fera plus tout à fait noir, et y aura quelques couleurs. Du rose, du orange, du violet. Je le sais, parce qu’à chaque fois que je rentre chez moi, le ciel se met à changer.
Est-ce que tout le monde a toujours deux facettes ? Un visage de nuit. Un visage de jour. Je me demande à quoi il ressemble le sien. S’il est plus beau sous le soleil que sous la lune. Si les astres changent les âmes et si tout le monde en a une.
- T’as fait quoi pendant tout ce temps ?
Miette curieuse.
Balto serait en colère. On parle pas aux clients, il le dit tout le temps.
Mais c’est pas un client. C’est un ami. (c’est comme ça qu’on dit ?)
Moi je travaillais. J’ai fini maintenant. Mais je crois qu’il faut pas le dire, pour pas qu’il s’enfuit.

_________________

et nous avons des nuits
plus belles que vos jours. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Després
membre
avatar
✧ ÂGE : 20 ANS.
✧ JOB : PEINTRE.
✧ COEUR : NOIR.
✧ MESSAGES : 28
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: on a tous une douleur dans nos cœurs. (arthur)   Dim 16 Nov - 12:55

Elle me laisse pas tomber.
Elle perd son temps à bien vouloir me répondre et rien que ça, ça me remue dans tous les sens.
J'ai le coeur qui rate un battement et tombe dans mon ventre, cet idiot.
J'hésite à le rattraper pour lui dire 'eh, faut pas tomber pour une fille que tu connais pas, reviens là' mais je le fais pas parce que j'ai pas envie qu'elle se pose des questions.
Mes bras tombent le long de mon corps pendant que mes doigts se resserrent sur ma canne.
- Il est plus le soir depuis longtemps.
Je souris parce que je savais bien qu'on était plus la nuit. Je peux le sentir, le petit matin, se poser au dessus de nos têtes. J'ai les cheveux gelés et un peu humides par la rosée. L'inconnue a une belle voix, mes tympans l'aiment déjà.
Je me recule d'un pas et lève les yeux au ciel, comme si j'étais pas aveugle et capable de voir les couleurs se mélanger sur cet étendu interminable.
- Si tu traverses tout Paris, il fera plus nuit.
C'est donc pour ça qu'Elsa n'est plus là. Tant pis, parce que je crois que je viens de tomber sur bien mieux qu'une fée muette.
Je pense que j'ai en face de moi la fille la plus douce que j'ai jamais rencontré. Je la connais pas, je sais bien, mais ça se sent qu'elle est douce. Sa façon de parler, on dirait que ses mots sont du velours et j'imagine ses lèvres plus agréables que le coton pur.
- T’as fait quoi pendant tout ce temps ?
C'est une bonne question.
Si je lui réponds que je n'ai fait que marcher, elle va sûrement pas me croire ou me prendre pour un pervers. Alors, je baisse les yeux, un instant et referme un peu plus ma veste avec l'une de mes mains. Je chasse la fraîcheur matinale qui me pique la peau.
J'étais en train de sauver des gens d'une attaque de dragons. Mais ça va, il est en cendres et eux vont bien.
Je sais pas pourquoi je lui dis ça.
Fin si, le docteur de la tête a dit à maman que j'avais le complexe du justicier et que c'était certainement à cause de mon handicap. J'ai pas bien compris en quoi ça consistait mais apparemment c'est à cause de ça si je raconte de telles histoires.
Galant, je tends ma main avec un sourire.
Je peux savoir ton prénom ou c'est trop secret ?
Je marque une pause, avant de reprendre (trop bavard le type)
Moi c'est Arthur, comme le roi. Tu connais ?

_________________

(pourquoi le fou a t-il jeté
sa montre par la fenêtre ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miette Vostrikov
membre
avatar
✧ ÂGE : dix huit ans.
✧ JOB : dans de beaux draps ou sur les trottoirs.
✧ COEUR : maqué.
✧ MESSAGES : 47
✧ HERE SINCE : 06/11/2014

MessageSujet: Re: on a tous une douleur dans nos cœurs. (arthur)   Dim 16 Nov - 16:54


Il sauvait les gens des dragons.
Et il a gagné.
Je comprend pas trop. Mais c’est sûrement un secret. Comme le mien.
Moi je dis que je donne du bonheur aux gens avec mes doigts.
Alors que je les laisse juste prendre du plaisir avec mon corps.
On dit la vérité. Et les autres comprennent ce qu’ils ont envie de comprendre. Qu’on est fêlé, ou que nos histoires ont beaucoup à leur apporter. Je crois que c’est ça. On est qui on veut être, et les personnes qu’on rencontre font comme elles peuvent avec ce qu’on leur donne. Même si c’est pas toujours très clair.
Un chevalier.
- Toi t’es un chevalier ?

J’en suis sûr. Tellement que ça me rend heureuse. Je suis même plus fatiguée, et je souris tellement que j’en ai mal aux joues.
J’attrape sa main, mes doigts dans les siens. On est lié maintenant.
Mais il est pas venu me sauver moi.
Il doit juste être perdu.
Perdu dans le temps.
C’est pour ça qu’il veut savoir l’heure.
- Moi c’est Miette. Comme le pain. Mais ça veut dire Marie en français.
Comme le pain.
Il va penser que je suis boulangère, que je suis douée en pâtisserie ou que je pourrais lui faire un bon gâteau. Mais je suis pas douée pour ça moi, je suis douée pour rien du tout.
Sauf à donner un peu de bonheur.
- Je viens de très loin. Un pays où il fait toujours froid. Je crois pas qu'il y ai de Dragon là-bas ..
Mais je crois pas avoir envie de donner du bonheur à Arthur de cette façon-là, comme je le fais avec les autres. C’est un gentil lui. C’est un chevalier.
- Arthur comme le chevalier. Ça te va très bien. T’es né sous la bonne étoile.
Ça j’en suis sur.
Même si on dirait qu’il marche pas bien. Qu’il est un peu cassé. Un peu fêlé, comme les vieux jouets. Mais les vieux jouets sont toujours les meilleurs, les plus amusants. Même s'ils sont pas très beau, qu'on les laisse toujours de côté, même s’ils sont oubliés.
Mais ce serait pas très gentil de lui demander s’il est cassé.
Je sers un peu plus fort sa main, comme collé, comme pour réparer. Mais ça marchera pas, au moins j’aurais essayé.
- Tu vas par quel côté ? Je pourrais t’accompagner, et tu me raconteras toutes tes batailles.

_________________

et nous avons des nuits
plus belles que vos jours. ☾
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthur Després
membre
avatar
✧ ÂGE : 20 ANS.
✧ JOB : PEINTRE.
✧ COEUR : NOIR.
✧ MESSAGES : 28
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: on a tous une douleur dans nos cœurs. (arthur)   Jeu 20 Nov - 17:48

Je me dis 'merde j'ai osé parler à une fille'
elle m'a même pas recalé.
Si quelqu'un pouvait voir ça il en croirait pas ses yeux, j'suis sûr.
Ça se voit pas trop sur mon visage mais punaise ce que je peux être fier et content de quitter les clous, de lâcher la main de Rémi pour le laisser vivre et parler à Miette.
Elle doit être comme moi, une toute petite poussière pour Paname, qu'on écrase et qu'on voit pas beaucoup.
Heureusement, ce soir, elle est tombée sur un Arthur aussi petit qu'elle. Même si j'suis plongé dans le noir j'ai l'impression qu'elle dégage une lumière qui me rend encore plus aveugle. Genre, je suis plus perdu dans l'obscurité mais dans la lumière (j'y vois pas grand chose de plus). Alors, je marche doucement parce que c'est attirant et que ça semble tout nouveau, tout beau.
J'arrête pas de sourire, on se croirait dans un rêve. J'ai envie de lui dire mais elle comprendrait pas.
Elle se moquerait de moi, aussi, certainement.
Tant pis.
- Je viens de très loin. Un pays où il fait toujours froid. Je crois pas qu'il y ai de Dragon là-bas ..
Entre temps, ses doigts se sont liés aux miens et j'ai l'impression d'être connecté à elle, de ressentir tous les battements de son cœur et même sa respiration. C'est un peu ma façon d'embrasser les autres ; leur tenir la main.
Je serre bien fort parce que j'ai peur de me retrouver tout seul, si vite. En réalité, j'aime pas du tout la solitude, elle me fait penser à un de ces dragons que je chasse la nuit. Elle a de grandes dents et des griffes plus hautes que la tour eiffel.
- Tu vas par quel côté ? Je pourrais t’accompagner, et tu me raconteras toutes tes batailles.
J'ouvre de grands yeux quand elle me propose ça.
T'es sûre ? que je lui dis.
J'ai la gorge toute sèche et les mains moites, ça doit pas être agréable pour Miette, la pauvre. C'est pour ça que j'enfonce sa main avec la mienne, dans la poche de mon manteau, pour qu'elle sente plus le froid et la nuit qui nous quitte.
Suis-moi alors.
(même si je risque de me perdre pour rester un peu plus longtemps avec toi).
C'est à cause du froid que t'es ici ?
Elle va croire que je suis de la police.
Vite, j'ajoute :
T'as raison, ça aurait été trop bête que le froid abîme tes mains, elles sont toutes douces.
Comparé à celles de ma mère parce que c'est les seules que j'ai eu l'occasion d'effleurer. Elles m'aiment pas trop les filles. Je les mets mal à l'aise à ce qu'il paraît.

_________________

(pourquoi le fou a t-il jeté
sa montre par la fenêtre ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: on a tous une douleur dans nos cœurs. (arthur)   

Revenir en haut Aller en bas
 

on a tous une douleur dans nos cœurs. (arthur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► OOH LA LA PARIS. ::  :: paris nuit-