AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ooh la la paris, réouverture. 02/11/14.

Partagez | 
 

 Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mar 4 Nov - 23:03

C'est vraiment toujours quand on s'y attend le moins, qu'il nous arrive un truc totalement dingue. Et quand je dis dingue, c'est genre super dingue. Le truc de malade qui laisse pantois. J'étais là, debout en plein milieu de mon salon de tatouage, droit comme un i comme si on venait tout juste de me carrer un balais dans le cul. Franchement, c'était pas loin ouais ! Tête baissée, j'étais en train de lire le plus rapidement possible, la lettre que m'avait flanqué entre les mains, le type qui venait de passer en coup de vent. Il était passé très vite, ouais. Mais je ne risquais pas d'oublier son bref passage, puisqu'il avait laissé un petit cadeau derrière lui. Cadeau debout sur deux jambes. D'interminables et magnifiques jambes. Même si ce n'était pas clairement ce qu'il avait écrit dans sa lettre, je savais que j'étais censé jouer le baby sitter. Parce que sa gosse avait beau avoir plus de vingt ans, elle n'était certainement pas facile à vivre ni rien.

Sans déconner, pourquoi moi !? Qu'avais-je fais de mal pour mériter un truc pareil ? Pouah ... Double pouah ! J'aurais bien pu déchirer cette lettre et la foutre à la poubelle, avant de demander à la gonzesse de se tirer de là au plus vite. Mais la somme promise sur papier, comportait plus de zéros que le nombre de mes conquêtes. Et ça, ce n'était pas peu dire ! Je soupirai en portant une main à mon front. Sérieusement, j'allais bientôt me sentir mal là ! C'est quoi ton nom ? Finis-je par demander à la jeune femme, sans pour autant daigner la regarder. J'étais plutôt en train de replier bien soigneusement le papier que j'allais surtout garder très précieusement dans un coin pour le rappeler au bon souvenir de son père, quand il viendrait pour la récupérer. Est-ce que tu sais pourquoi tu es ici ? Lui demandai-je en relevant enfin la tête pour la regarder, tout en rangeant le papier dans la poche arrière de mon jean.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mar 4 Nov - 23:27

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Rentrée d'un tour du monde, c'est loin d'être évident. On se rend alors compte que notre vie va reprendre son rythme normal et ça, ça fait chier. Au revoir la liberté et la vie nocturne. Certes, j'y avais le droit ici aussi, je n'avais pas beaucoup de contrainte, mais quand même ! Bon, en fait, au niveau des contraintes, il y en avait de nouvelles. Mon père avait merdé, ou en tout cas, c'était ce que je comprenais quand il disait qu'il fallait que je me planque. Et il m'avait balancé dans un salon de tatouage miteux dans lequel j'allais devoir rester avec le mec qui lisait sans doute la lettre qu'il tenait entre les mains pour la cinquième fois. Ou alors, il était vraiment long à lire et ça, c'était encore pire. Je levais les yeux au ciel, lâchant la poignet de ma valise. Ca aussi, c'était pas mal tiens, j'étais censée rester ici pour combien de temps hein ? Et depuis quand c'était moi qui trimbalait ma valise. Mon retour était en train de devenir un cauchemar. Ne pouvait-il pas simplement me renvoyer dans un autre pays, plutôt que de me mettre dans ses jambes ? Parce que bon, il fallait bien avouer que je n'avais aucune envie de rester avec ce mec. Certes, il était sexy et attirant, mais ça ne voulait pas non plus dire qu'il allait être de bonne compagnie. Je ne connaissais rien de ce mec, et non, les tatouages sur tout le corps, ça n'avait rien de hot. Bon, peut être un peu et peut être aussi que sur lui, ça rendait dingue. Mais je n'allais pas me mettre à lui lâcher des compliments.

" Clara. Mon père me balance ici et tu ne sais même pas comment je m'appelle ? Ah bah on est mal barré..."

Je soupirais, me mettant doucement à faire les cent pas alors que cette situation commençait à partir dans tous les sens, mes amis allaient clairement se foutre de ma gueule quand je pourrais leurs en parler. Oui, parce que mon père m'avait demandé de la jouer discrète, d'où le quartier pourri et le salon moisi. Mais bon, ça ne pourrait pas durer éternellement et sous peu, j'aurais enfin l'occasion de dire ce que j'avais à dire à mes amis. Ce n'était clairement pas cet homme qui allait me retenir ici. Surtout que nous n'étions pas dans la belle et la bête et qu'il n'avait pas les griffes pour me faire peur. Sauf s'il se mettait nu... Hm, bref.

" Ce n'est clairement pas pour un tatouage."

Je levais les yeux au ciel. Que pouvait bien contenir cette stupide lettre ? Et pourquoi fallait-il que je reste chez ce crétin ? Après tout, j'étais la princesse de mon père non ? Pourquoi me confier à un stupide inconnu ? Et s'il décidait de me violer hein ?

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mar 4 Nov - 23:39

Je n'étais pas un amateur des situations bizarres de ce genre. Mais là, on ne m'avait pas franchement demandé mon avis. Mais plutôt fourré cette gonzesse entre les pattes, pour que je l'aide. Enfin que j'aide son père surtout. Il aurait sans doute du la mettre un peu plus au courant. Peut-être qu'alors elle aurait un peu plus accepté sa situation, en réalisant que ce n'était pas si mal que ça. Parce qu'à sa façon d'observer l'endroit, d'un regard dédaigneux, je pouvais sans mal me douter qu'elle n'aimait pas du tout être là. La pauvre, ce n'était certainement que le début. Et elle allait bien devoir s'y faire, que ça lui plaise ou non ! La dernière fois que je t'ai vu, t'étais gamine. Il a du s'imaginer que tu marquais assez les esprits, pour qu'on se rappelle jusqu'à ton prénom. Lui répondis-je froidement. Si elle comptait vraiment prendre ses grands airs avec moi ,elle allait bientôt tomber de haut. Parce que je n'étais en rien l'un de ses petits chiens qu'elle pouvait mener à la baguette. je ne lui devais rien du tout à elle. A son père, un peu plus. Mais je n'allais pas devenir le jouet ou le punching ball de sa gamine non plus !

Je lui demandai si elle connaissait la raison de sa présence ici. Pas que je comptais l'en informer moi même hein, ça non ! Mais pour savoir s'il l'avait mit au courant ou vraiment pas du tout. Je ne savais pas si elle savait que c'était une question de vie ou de mort. Si elle était au courant de ce détail là, pareil, elle devrait pouvoir se faire à l'idée et accepter de se faire petite pendant quelques temps. Woah ... T'es vraiment hilarante comme gonzesse. Lâchai-je sur un ton de faux constat, en l'observant à travers mes paupières plissées. Non, vraiment, la surveiller n'allait pas du tout être une partie de plaisir. Je le sentais d'avance, alors qu'elle n'était là que depuis dix minutes à tout casser ! Bref, va poser ton bagage derrière. J'ai pas terminé ma journée de boulot. Soupirai-je en désignant la porte qui donnait sur ma petite salle de pause, d'un geste distrait et mou. Et sans lui accorder davantage d'attention, je m'éloignais pour rejoindre le pupitre installé dans un coin de la salle pour poursuivre un dessin que je devais retravailler pour un client et sur lequel je planchais depuis plusieurs jours déjà, entre deux tatouages.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 5 Nov - 11:13

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
La dernière fois qu’il m’avait vu ? Ce n’était certainement pas moi qui allais me rappeler de lui. Je n’avais été qu’une gamine, comme il le disait, et je n’étais pas franchement très physionomiste. Il pouvait bien faire le malin, il pouvait bien prétendre être une grosse racaille toute puissante, ce n’était pas ça qui allait m’atteindre, pas une seule seconde, en plus du reste. En tout cas, je savais qu’aujourd’hui, j’avais tendance à marquer les esprits des hommes. Je sais que cela peut sembler prétentieux mais on ne va quand même pas me le reprocher, après tout, ils me le montraient assez facilement. Je ne me vantais pas, je ne faisais que voir ce qu’il m’arrivait et de ce fait, on ne pouvait quand même pas me le reprocher non ? « Hm. Il faut croire. Ou alors il s’est simplement dit que j’allais vous le dire puisqu’il n’était pas obligé de raconter ma vie sur la stupide feuille que vous tenez ? ». Je levais doucement les yeux au ciel mais la situation n’avait rien d’évidente. C’était réellement n’importe quoi. Mais ça restait bizarre. Mon père avait forcément confiance en cet homme, pour me confier à lui comme ça. Mais j’avais quand même envie d’avoir mon mot à dire. Il m’avait dit de rester discrète pour quelques temps, qu’il fallait que je reste cachée mais pourquoi m’envoyer chez ce pauvre type ? Avais-je réellement la tête de quelqu’un qui pouvait s’entendre avec tout le monde ? Absolument pas. Au contraire, d’ailleurs, je choisissais mes amis, et il était hors de question pour moi de me faire marcher sur les pieds par les gens, ça ne fonctionnait pas comme ça. Est-ce que cela voulait dire que c’était simple ? Non, ça ne l’était pas. Alors ouais, peut-être qu’il pouvait facilement dire que j’étais hilarante, et peut être même que j’étais déjà en train de lui taper sur les nerfs. Mais pouvait-on réellement me le reprocher ? Je ne pouvais pas le croire une seule seconde. Ca ne pouvait pas fonctionner comme ça. Au contraire. « Oui, on me l’a déjà dit. ». Je grimaçais alors. Et voilà qu’il me balançait à l’arrière pour que j’y pose ma valise, pour qu’il puisse finir son boulot. Il était évident que j’allais mourir d’ennui en fait, avec ce mec. Il était chiant à mourir. « Ah bah je vais vachement m’éclater ici… Dans le genre gros lourd chiant, t’as la palme d’or ». Je soupirais doucement, alors que je faisais rouler ma valise vers l’arrière. Mais bien sûr, je ne tardai pas à revenir pour fouiner un peu à gauche et à droite. Pour finir par m’arrêter derrière lui alors qu’il dessinait. Il avait beau être un abruti fini, de ce que j’avais pu comprendre en le côtoyant cinq minutes, il dessinait vraiment bien. « Je vois que tu ne dessines pas trop mal ». Mais si, dans sa bouche, c’était un compliment.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 5 Nov - 17:29

J'étais en train de prendre tout à fait conscience du fait que garder cette nana, n'allait pas être une partie de plaisir du tout. Habituée à tout avoir, elle allait sans doute se comporter comme une peste capricieuse, non stop. Autant dire que j'allais certainement m'en arracher les cheveux ! Mais la belle somme d'argent qui m'était promise, représentait une belle motivation. Alors j'allais juste prendre sur moi et faire avec, même si ça ne me disait vraiment rien qui vaille ! Je préférai finalement ne rien lui répondre. Parce que je pensais qu'elle allait encore trouver à redire et m'emmerder non stop. Et si je pouvais éviter ça, ce serait vraiment un plus ! Je ne pouvais pas non plus tenir totalement ma langue, cela va s'en dire ! Et ça expliquait le fait que je me moque un peu d'elle en faisant mine de vraiment la trouver hilarante. Pour sûr, c'était pour la faire chier. Mais elle ne sembla pas trop le prendre ainsi. J'étais encore trop gentil. Mais ce n'était clairement qu'une question de temps avant que je ne sois incapable de me contenir et ne la remette correctement à sa place. Je n'étais pas son père. Je n'allais pas la traiter comme une princesse.

Je me figeai quand elle m'insulta ouvertement. Pouah. Son père me demandait de prendre soin d'elle. Une claque ou deux, ça ne devait pas être interdit, si ? Tu ferais mieux d'apprendre à tenir ta langue si tu ne veux pas que je te bâillonne et t'attache à une chaise. La menaçai-je avec un sérieux à toutes épreuves. Parce que je l'étais bel et bien, qu'on se le dise ! Quand elle s'éloigna enfin en traînant sa valise, je fus soulagé de son absence. Elle n'était là que depuis quelques petites minutes à peine, que j'étais déjà bien las de sa présence. Ca ne présageait absolument rien de bon pour les semaines à venir. Je priais pour que ce soit plutôt des jours d'ailleurs. Mais je ne comptais pas trop là dessus non plus. Je n'étais pas naïf à ce point ! Je sursautai de surprise quand elle prit la parole en étant juste derrière moi, comme je ne l'avais pas entendu revenir. Et dans le sursaut que je fis, j'eus un raté dans mon dessin. Une épaisse ligne qui traversait des détails compliqués à réaliser. Putain ! Lâchai-je à moitié sonné, regard rivé sur mon dessin. Agacé, je me levai pour lui faire face, réalisant qu'elle était à peine plus petite que moi. De deux ou trois centimètres à peine. Grand comme j'étais, je n'étais vraiment pas habitué à ça ! Difficile de garder de grands airs quand on ne pouvait 'impressionner' par sa taille ! T'es toujours aussi désagréable ? Un peu l'hôpital qui se fout de la charité. Je n'étais guère mieux, soit.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 5 Nov - 20:36

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Peut-être que je n’étais absolument pas la personne la plus adaptée pour vivre les choses, pour suivre un certain rythme mais… Je refusais de réellement me prendre la tête. Je refusais pourtant de me prendre la tête, persuadée que la situation ne pourrait pas être pire qu’en cet instant. Je ne voulais pas qu’il me prenne pour une folle mais je ne pouvais pas non plus nier que je n’avais pas la moindre raison de me montrer agréable avec lui. Il ne fallait quand même pas qu’il oublie, ce sale type, que je n’étais absolument pas venue ici selon ma propre volonté. Alors je voulais vraiment qu’il s’en rende compte, que cela soit simple ou pas, en plus de ça. Mais je refusais de m’arrêter là-dessus. Il pourrait bien dire ce qu’il voudrait, cela ne changeait rien. « Bah oui, pourquoi ne pas utiliser la force sur la fille ? C’est facile de jouer les gros bras. ». Je levais les yeux au ciel, il était pathétique. Je ne pouvais pas non plus prétendre être vraiment facile à vivre, bien sûr, mais je ne voulais pas non plus qu’il se permette de me prendre pour une pauvre nana. Après tout, il n’était pas non plus libre de me parler comme il l’entendait. Je voyais très bien que cette situation était insupportable à souhait, je voyais bien qu’il n’avait pas la moindre envie de bavarder avec moi, et ce n’était certainement pas moi qui allait me permettre de me comporter différemment. Aucun de nous n’était intéressé par cette situation alors oui, peut être que cela finirait par être un peu plus vivable plus tard. Mais ce n’était pas pour tout de suite, c’était évident. Bon, par contre, je fus clairement désolée pour lui, lorsque son trait partit en vrille, à cause du sursaut que lui fit faire ma présence dans son dos. Certes, il avait l’air d’être un parfait crétin mais je n’étais pas aussi détestable qu’il ne semblait le penser. Ou en tout cas, que je semblais le lui faire croire, puisque je n’étais absolument pas agréable là. « Désolée ». Je n’allais pourtant pas prétendre que les excuses étaient mon fort. Et voilà qu’il parlait de moi, du fait que je n’étais pas agréable. J’étais en plein rêve. « T’es tellement agréable toi, c’est sûr. ». Et s’il ne sentait pas l’ironie dans mes mots, je voyais mal ce que je pouvais faire.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 5 Nov - 20:47

Soit, peut-être étions-nous tout simplement parti du mauvais pied tous les deux. Peut-être qu'au fil du temps, on apprendrait à s'apprécier. Bon peut-être pas quand même ! Mais au moins à se supporter, ce serait bien. Parce que je ne savais pas combien de temps nous allions devoir passer ensemble, mais c'était mal barré pour nous. Je levai les yeux au ciel quand elle mentionna le fait que j'userais de ma force contre elle. Elle exagérait quand même vachement l'idée que je venais d'émettre. T'attacher et te bâillonner, c'est utiliser ma force contre toi ? Nous n'avons vraiment pas la même conception des choses, petite princesse. Lui répondis-je avec une ironie palpable. Parce qu'elle aurait beau dire ce qu'elle voulait, pour moi ce n'était pas ça utiliser ma force. Loin de là même ! Si je la cognais pour la faire s'asseoir et tout ça, je ne dis pas. Mais ce n'était pas du tout l'idée que je venais d'émettre. Alors oui, elle en rajoutait une couche assez impressionnante là ! Non seulement nous ne venions pas du tout du même monde, mais en plus on allait avoir beaucoup de mal à se comprendre pour un tas d'autres raisons. Je sentais le mal de tête poindre le bout de son nez, rien qu'à penser à tout ça !

Mais ça semblait être de pire en pire. Comme en attesta son retour soudain dans mon dos, qui me fit sursauter. De plus en plus agacé et ignorant superbement sa fausse tentative d'excuse, je me levai pour lui faire face. A peine as-tu mis le pied ici, que tu as fais preuve d'ironie, à me prendre de haut et à montrer tout le dédain que tu peux éprouver pour l'endroit qui s'avère être mon lieu de travail. Tu t'es payée ma gueule simplement parce que j'ignorais ton prénom. Je suis désagréable, moi ? ouais, peut-être bien. Mais c'est parce que tu n'inspires rien de plus que de l'agacement et de l'ennui. Maintenant, tu vas être gentille, et tu vas retourner dans l'arrière boutique le temps que je termine ma journée de travail. J'ai encore un rendez-vous dans quinze minutes, qui devrait durer une bonne heure. Après quoi, on pourra partir d'ici. Débitais-je sur un ton le plus calme et le plus mesuré possible. Quand bien même j'étais franchement agacé et j'avais bien envie de la secouer. Mais ce serait lui donner raison. Or, je refusais carrément une chose pareille !

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 5 Nov - 21:40

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Donc, de son point de vu, m’attacher et me bâillonner, ce n’était pas une méthode de force hein ? Comme si j’allais être apte à me laisser faire, comme si cela pouvait être aussi simple que ça. Impossible, en réalité. Donc oui, il m’était absolument impossible de me faire avoir par un imbécile dans son genre, ce n’était pas comme ça que ça fonctionnait et j’espérais, alors qu’il en était conscient. Lorsque quelque chose ne nous plaît pas, on ne peut pas uniquement se contenter de s’en prendre aux gens, ça ne fonctionne pas comme ça et il serait sans doute grandement temps pour lui de s’en rendre compte. Peut-être que ce n’était pas évident, mais je m’en foutais pas mal. « Dès le moment où on fait le malin en s’en prenant à plus faible que soit, oui, j’appelle ça la force. Il faudrait que tu en mettes, puisqu’il me serait impossible de me laisser faire ». Pour qui pouvait bien se prendre cet imbécile, exactement ? Bon, okay, je ne la jouais pas fine non plus. Mais je n’avouais jamais mes erreurs ou en tout cas, pas toutes mes erreurs. Je n’y pouvais rien, j’avais toujours été ainsi. Il était chiant à mourir, et énervant, en plus de ça. Je refusais de croire une seule seconde qu’il allait devenir un peu plus agréable dans le futur, mais en même temps, ce n’était certainement pas moi qui allais me permettre d’en faire toute une histoire, de toute manière. C’était amusant, et tout ça, mais ce n’était pas non plus aussi évident qu’on pouvait le vouloir et c’était surtout à ça que j’aimais penser. Ce n’était pas l’idéal et ça pouvait en saouler plus d’un, mais j’étais ainsi et il fallait attendre un peu de temps, si on espérait me voir devenir quelqu’un d’un peu plus agréable. Ce n’était pas simple, certes, et ça demandait une patience improbable. Mais à côté de ça, je savais qu’on pouvait me détester à chaque instant. Et je m’en foutais hein. Je m’en foutais totalement, puisque de toute manière, ce n’était pas ça qui allait arranger les choses, au contraire. Oui, j’avais été détestable, mais peut être devait-il aussi essayer de se mettre à ma place. Est-ce que j’avais demandé quelque chose ? Est-ce que j’avais demandé à ce que l’on vienne me donner de l’aide ? Non, absolument pas. Et ça allait clairement finir par me taper sur les nerfs. Il prétendait ne pas avoir été trop désagréable et que c’était à cause de moi qu’il l’avait été, sauf que ça ne fonctionnait pas comme ça, il devait se mettre deux secondes à ma place et faire le grand devant moi n’y changerait rien. Alors je plantai mon regard dans le sien, à mon tour, j’étais prête à riposter et je me foutais de savoir que ça n’allait probablement pas lui plaire, il pouvait bien dire ce qu’il voulait. Et je n’avouais jamais mes torts aussi ouvertement, de toute façon. « Oh oui, plains-toi, t’es parfait. N’oublies pas que je n’ai absolument pas demandé à venir ici et que l’on m’y a forcé, d’accord ? Alors oui, peut être que je suis insupportable, mais j’aurais tout donné pour ne pas être chez toi ». Un soupir, un dernier regard en coin et je me rendis à l’arrière, sa vue me rendait malade. Ce séjour devenait déjà un enfer.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 5 Nov - 22:04

Bon sang, elle ne s'arrêtait donc jamais ? Elle avait donc toujours, selon elle, raison ? J'allais définitivement me tirer une balle dans les jours à venir. Voir, le jour même tiens ! Comment pouvait-on supporter une nana pareille ? C'était tout bonnement impossible, voilà tout ! Un soupir las m'échappa et je portai une main à mon front, en fermant les paupières. Oui, vraiment, j'étais déjà à bout alors qu'elle n'était même pas dans les parages depuis une heure. Ton père a vraiment beaucoup de mérite pour te supporter. Soupirai-je avec une lassitude grandissante. Je laissai ensuite retomber mon bras le long de mon corps, pour reposer les yeux sur elle. Encore un peu et je me sentirais épuisé de nos échanges. Ce qui était assez étrange en soit, vu qu'elle venait à peine d'arriver. Mais si j'étais dans un tel état déjà maintenant, je n'osais pas imaginer comment ça allait devenir par la suite. Si ça empirait, je n'étais vraiment pas dans la merde ! Je pensais être enfin parvenu à me débarrasser d'elle pour au moins la fin de ma journée de boulot, quand elle revint sans crier gare. Bordel. De merde. Est-ce qu'elle comptait vraiment être chiante comme ça, jusqu'au bout des ongles !?

Et toi, rappelle-toi bien que je n'ai rien demandé non plus. Ta présence dans ma vie, je m'en serais bien passé ! Répliquai-je sans la quitter du regard. Est-ce qu'elle se prenait vraiment pour une nana géniale et parfaite, qui n'avait pas besoin de petits gens comme moi dans leur vie ? Dans le sens où je n'étais qu'un moins que rien en comparaison d'elle ? Putain, vu le monde dans lequel elle évoluait, cela n'aurait rien d'étonnant en fait ! En tout cas, elle donnait vraiment l'impression de se croire meilleure que moi ! Heureusement qu'elle fini par m'obéir en allant du côté de l'arrière boutique. Je pu ainsi reprendre mon dessin et rectifier la connerie qu'elle m'avait faite faire en me faisant peur. Je pu également accueillir mon dernier client de la journée, en de bonnes conditions et me charger de son tatouage. Finalement, je me mis que quarante cinq minutes à réaliser son tatouage et à le nettoyer. Mais du coup, il restait encore un quart d'heure à tuer ici, avant de pouvoir fermer boutique pour la journée. Je me rendis donc à mon tour dans l'arrière boutique. Et soupirai à la vision de la jeune femme. Je l'avais presque oublié ! Sans souffler mot, j'attrapai un paquet de clopes, en sorti une que je glissai entre mes lèvres, balançai le paquet sur la table, récupérai le briquet pour l'allumer. Et le temps de tirer une première taffe dessus, je rejoignais la cafetière pour me remplir une tasse de café froid. Le tout, en continuant d'ignorer aussi superbement, la gamine.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 5 Nov - 22:39

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Je n’avais pas voulu insister plus que ça et de ce fait, j’avais préféré aller à l’arrière, persuadée que ça devait être plus simple comme ça. De toute manière, je n’avais pas non plus envie de me prendre la tête avec cet imbécile, alors qu’il semblait être le parfait champion du monde. Certes, je n’étais pas délicate, mais il n’était pas appréciable non plus. De ce fait, c’était parfaitement ridicule et je refusais d’y réfléchir plus que ça, je refusais de me prendre la tête pour ce crétin. Là, posée à l’arrière, j’avais pris mes aises en m’asseyant sur une chaise qui traînait, non sans bien vérifier que c’était propre, parce que bah ouais, le nettoyage ne semblait pas être son fort. Non que je sache le faire moi-même, mais chez moi, on payait des gens pour le faire, alors je supposais que l’on n’avait pas à nous prendre la tête. Cela me convenait. Rien à foutre, de toute façon, s’il voulait se mettre à mal me parlait, il pouvait le faire, ça ne me dérangeait pas, et je m’en foutais. Parce que de toute façon, il pouvait être mignon ou chiant, ou quelque chose, ce n’était certainement pas moi qui irait m’en formaliser. Ce n’était pas fait pour moi et de toute façon, j’avais mieux à faire. Bon, là tout de suite, pas vraiment en réalité. Mais je m’en foutais. Qu’il fasse le malin si cela lui plaisait, je n’étais pas l’imbécile qui allait craquer, je pouvais jouer à son jeu. Et nous pouvions, par la même occasion, nous y amusait, ce n’était pas moi qui allait prétendre le contraire. Et il pouvait bien m’ignorer en plus, s’il le voulait, parce que personnellement, je n’en avais strictement rien à faire. Pourtant, ce silence était pesant et j’avais envie de rentrer. Bon, j’avais bien compris que je n’allais pas pouvoir aller chez moi mais dans ce cas, qu’il me laisse aller chez lui, que je puisse me poser dans un coin et qu’il me lâche la grappe. Histoire, cette histoire était insupportable et je n’avais absolument pas envie de voir les choses comme ça. Ca n’avait rien à voir. Je voulais avoir la chance de découvrir sa maison, espérant que ce serait un peu plus sympa qu’ici. La décoration, dans le coin, laissait à désirer et certes, c’était parce qu’il s’agissait de sa maison hein, mais bordel. C’était insupportable quand même. J’espérais aussi qu’il avait une chambre pour moi parce que ça aussi, ça n’allait pas me faciliter les choses, s’il me faisait dormir sur le canapé. J’allais clairement le tuer, s’il ne faisait pas en sorte que les choses se passent comme je le voudrais. « Hm. On part bientôt ? ». Je savais que ce que je pouvais bien dire allait finir par échauffer les esprits. Enfin… Surtout le sien et je ne voulais pas me montrer maladroite. Le courant ne passait pas entre nous, alors nous n’étions pas obligés de nous parler. Certes, ça pouvait faciliter la situation et améliorer les choses. Mais… Je ne pouvais pas non plus dire que j’étais faite pour rester calme, au contraire, j’étais insupportable. Mais au moins, j’en avais conscience. « Tu penses que tu pourras mettre ton égo de côté et m’aider avec ma valise quand nous rentrerons ? Elle est lourde. ». Bon, ce n’était pas non plus la bonne méthode pour demander.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 5 Nov - 22:55

Quand on avait un salon de tatouage, l'hygiène se devait d'être parfaitement irréprochable. C'était quand même une question de santé pour les clients qui venaient dans le coin pour se faire encrer la peau. Il ne faudrait pas qu'ils attrapent une maladie ou une connerie à cause d'un manque d'hygiène flagrant et ne portent ensuite plainte contre moi et mon salon. Donc, le côté où je recevais les clients, était brillant de propreté et parfaitement irréprochable. Alors que l'arrière boutique, c'était quand même une autre histoire. Ce n'était pas crade non plus, il ne fallait pas abuser. Je n'étais pas un type crade tout de même. J'étais même très à cheval sur l'hygiène ! Simplement, je n'étais pas un grand adepte du rangement. Alors c'était un peu sans dessus dessous là bas derrière, je devais bien l'admettre. Et je fus presque surpris que la jeune femme ne fasse pas le moindre commentaire à ce sujet. Mais j'étais tout à fait certain qu'elle devait le penser tout bas et qu'à un moment ou à un autre, ça allait sortir ! En attendant, je veillais à poursuivre ma petite vie comme si de rien n'était et comme si je ne remarquais même pas sa présence. Alors que, soyons honnête, elle n'était pas le genre de personne que l'on pouvait oublier en la mettant dans un coin !

Dans une dizaine de minutes. Lui répondis-je sur un ton calme et tout à fait désintéressé, alors que je portais ma tasse puis ma clope à mes lèvres et ainsi de suite, sans lui accorder le moindre regard. Elle était pourtant belle à voir hein. Mais la regarder m'apporter davantage un certain agacement, qu'autre chose. Alors j'évitais. Pour ne pas envenimer les choses. Dommage qu'elle ne soit pas assez mature pour en faire de même. Fallait-il vraiment qu'elle me cherche de la sorte à chaque fois qu'elle s'adressait à moi !?Par réflexe, je lui lançai un regard noir. Pour qui me prenait-elle au juste ? Pour un enfoiré de première ? Soit, j'étais pas loin. Mais tout de même, j'avais un minimum de savoir vivre ! Remarque, c'était toujours mieux que si elle m'avait balancé un ordre. Parce que j'étais pas son toutou non plus, qu'on se le dise ! Tu crois qu'un jour t'arriveras à demander gentiment les choses ? Demandai-je sur un ton mordant. Et sans répondre à sa question, je m'approchai de la table et tirai une chaise avec mon pied, pour me laisser tomber dessus. Je posai ma tasse sur la table et récupérai le journal du jour pour le feuilleter, continuant ainsi de l'ignorer pour les minutes qu'il restait avant la fermeture de la boutique.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 5 Nov - 23:16

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Bon et bien il semblait avoir atteint le niveau au-dessus de la connerie. Je n’étais pas agréable, parce que je n’accordais ma confiance qu’à très peu de personnes, mais sinon, il suffisait de demander à mes amis pour qu’ils soient les premiers à dire que je n’étais pas aussi détestable que ça. Oui, peut être que puisque j’avais tout et tout le temps, je ne me permettais plus vraiment de faire attention au monde. Je m’en foutais plutôt pas mal, et je n’y apportais pas d’attention particulière. Mais je n’allais pas non plus me mettre à prétendre que je n’avais pas de cœur juste parce que je faisais ce que je voulais non ? N’avais-je pas le droit de profiter du fait que je sois disposée à faire tout ce que je voulais ? J’étais clairement persuadée du contraire en tout cas, pour ma part, et on pourrait bien dire ce que l’on voudrait, ce n’était certainement pas moi qui me mettrait à faire comme si ce n’était pas le cas. J’étais moi-même, mais il fallait se protéger du monde, alors je ne l’étais pas tout de suite. Je me défendais, parce que j’avais beau être grande, je n’étais pas indestructible, au contraire même. Mais ça, ce mec s’en foutait pas mal. Plus que dix minutes et je pourrais m’isoler dans ma chambre, c’était très bien. En espérant, encore une fois que j’en avais une. Il me demanda, après ma question de s’il voudrait bien porter ma valise, si j’allais un jour être capable de demander les choses gentiment. Je levai alors les yeux au ciel tandis qu’il s’asseyait en face de moi, tirant le journal en m’ignorant à nouveau. Et bah d’accord, je n’étais donc qu’un meuble dans le décor. Très bien, je m’en moquais pas mal, en réalité, et ce n’était certainement pas lui qui allait me changer. Ce n’était pas demain la veille que ça allait arriver, en plus de ça. Mais il m’amusait de voir qu’il semblait y croire. « Un jour peut-être. Mais pas aujourd’hui ». Tout dépendrait de son comportement, de toute manière, mais je me moquais bien de savoir ce qu’il voulait dire, à propos de ça. Ça ne m’intéressait pas une seule seconde, de toute manière. Un soupir s’échappa de mes lèvres alors que je jetais un rapide coup d’œil à mon téléphone. Pas de message, mais en même temps, j’avais demandé à mes amis de se faire discret aussi, que je les contacterais quand ça pourrait être possible. J’étais persuadée que je leurs manquais, en plus de ça. Ou en tout cas, je l’espérais et je ne me sentais pas à l’aise, là tout de suite. Ca me gonflait. J’avais envie de rentrer chez moi bordel, est-ce que je le pourrais un jour ? Parce que je savais très bien que mon père avait merdé quelque part, pour que j’aie besoin de me cacher. On cherchait à l’atteindre. Et cela ne me réussissait pas, ça ne me rassurait absolument pas. Surtout avec l’idée de rester bloquée avec ce gros con. Ca, c’était pire que tout, sans doute. « Les nouvelles sont bonnes ? ». Oui, je détestais les silences imposés.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Jeu 6 Nov - 17:18

Cette nana était absolument tout ce que je détestais chez une femme, ou presque. Elle était prétentieuse et beaucoup trop sûre d'elle à mon goût. Je trouvais ce genre de personne, vraiment insupportable. Donc, ça ne présageait vraiment rien de bon pour l'avenir. On allait certainement finir par se cogner dessus, parti comme c'était parti ! Quoi que non, j'allais vraiment devoir prendre sur moi. Parce que je risquais de ne pas voir ma récompense financière à la fin, si je faisais un truc pareil. Or, c'était impensable ! On ne pouvait définitivement pas cracher sur une telle somme, cela va s'en dire ! Oh parce que tu sais faire ? Sans déconner !? Lâchai-je sur un ton narquois. Parce que je doutais quand même pas mal du fait qu'elle soit en mesure de se montrer sympathique. Elle semblait être tellement tout le contraire ! En tout cas jusqu'à présent c'était ce qu'elle montrait. Elle m'avait quand même attaqué de front, dès qu'elle avait posé les pieds par ici. Ce n'était donc pas de ma faute si je la voyais de la sorte. Et puis elle était habituée à croire que tout lui était du. Ce qui la rendait d'autant plus détestable dans son genre !

Alors je faisais bien tout pour l'emmerder, en allant jusqu'à l'ignorer superbement pour me plonger dans la lecture du journal du jour. En fait, elle était tellement obnubilée par son propre nombril, qu'elle ne devait même pas connaître mon prénom. Quelle pimbêche quand même. Je haussai les épaules à sa question. Des faits divers alarmants ! Une gamine prétentieuse et un tatoueur tout ce qu'il y a de plus sympa, se sont entre-tués. Oui, ok, fallait bien l'admettre, mon humour n'était vraiment pas au goût de tout le monde ! Mais tant que ça m'amusait moi, c'était le principal, non ? Alors oui, j'étais satisfait de ma petite blague d'humour noir. Pour autant, quand mon visage apparut à sa vue alors que je feuilletais le journal, je ne souriais déjà plus. Comme si j'étai tout à fait sérieux. Mais au moins, j'étais doté d'humour moi. N'était-ce pas un tant soit peu rassurant ? Mais si, bien sûr que si ! L'air de rien, je reposai le journal sur la table, tirai une dernière taff sur ma clope et allai ensuite l'écraser dans le cendrier. Avant de me lever pour aller laver ma tasse de café désormais vide. Encore et toujours, dans un silence presque pesant.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Jeu 6 Nov - 20:45

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Bien sûr que je savais être aimable et gentille, je ne pouvais juste pas nier le fait qu’il s’agissait de quelque chose que je faisais le moins possible parce que cela me faisait du bien. Je ne pouvais pas prétendre le contraire, puisque c’était la seule chose qu’il me restait. Mais j’aimais prétendre que les choses ne m’atteignait pas, cela m’apparaissait plus simple, et plus évident que le reste. Je n’allais pas non plus jouer les gentilles alors que c’était la meilleure manière de se faire piétiner. C’était une chose que l’on apprend vite, surtout quand on a mes parents. Je n’étais pas stupide, et j’avais facilement compris que ça n’allait pas le faire du tout. Et devant un mec comme lui, il était absolument hors de question pour moi de passer pour un faible, après tout, il semblait bien disposé à tout faire pour me faire comprendre qu’il était plus fort que moi. Et ça ne marchait pas franchement. « Je sais faire beaucoup de choses. Je pars juste du principe où il faut le mériter ». Encore une fois, la méthode n’était pas la bonne et je me montrais légèrement con et débile. Je ne pouvais pas m’en empêcher, je faisais de mon mieux pour que ça ne passe pas pour de l’abrutisme pur et dur mais je n’y arrivais pas forcément. C’était chiant à mourir.

Malgré le fait que ce qu’il balança n’avait strictement rien de drôle, ça l’était quand même un peu, bien plus que je n’aurais pu le vouloir. J’étais un peu stupide sur les bords, pour rire à une débilité pareille mais il avait plutôt bien géré son coup malgré tout, alors je n’avais pas pu me résoudre à faire autrement. Mon rire se fit entendre, perçant lourdement le silence qui nous entourait. « Et bien, finalement, la grosse brute n’est peut-être pas aussi chiante que ça, elle arriverait presque à me faire un peu rire ». Mais bon, la situation fut drôle un instant mais fut plombée l’instant suivant. Et c’était une toute autre histoire qui devenait carrément plus compliquée. Je n’avais pas envie de passer tout mon séjour à passer pour un parfait crétin, ce n’était pas pour moi et je n’en avais même pas la force, c’était chiant, en tout cas. Et il était grandement temps pour moi de tenter de jouer les gentils pour que cela se passe mieux pour nous deux. J’avais peur de passer pour la fille qui était détestable, c’était vrai, en même temps, c’était ce que je faisais de mieux, être détestable. Cela me permettait de voir jusqu’où est-ce que la patience des gens pouvait aller, je pouvais voir ainsi s’ils en valaient la peine, même si c’était clairement moche de le dire ainsi, de toute eévidence.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Jeu 6 Nov - 21:27

Le mériter ... C'était stupide ce qu'elle racontait là. Elle était stupide. En même temps, elle avait quoi ... Vingt piges ? Vingt et un ? En tout cas, elle m'apparaissait bien jeune. Et je me disais qu'avec un père comme le sien, elle devait avoir arrêté l'école super tôt, en ayant décroché depuis belle lurette avant ça. Du coup, j'étais certain qu'elle n'était pas dotée d'une grande culture générale et tout le bordel. Encore un peu et je me demanderais même si elle savait lire ! En tout cas, elle devait savoir compter. Fallait bien ça quand elle faisait les magasins. Quoi que, non. Elle devait plutôt dépenser sans compter. Fille à papa quoi. Bordel. Nous n'étions vraiment pas du même monde. Ah ouais ... et il te faut combien de temps pour savoir si la personne en face de toi mérite autaaaaaant de générosité de ta part ? Demandai-je sur un ton narquois, toujours sans daigner la regarder. Je tentais de lui faire croire que je me fichais juste royalement de sa présence et qu'elle faisait à peine office d'objet de décoration. En vérité, j'étais un peu perturbé par son apparence. je veux dire ... Elle était chiante et tout ... Mais putain, qu'est-ce qu'elle était belle aussi !

Semblant ne pas trop aimer les longs silences, elle interrompit celui ci pour m'interroger au sujet des nouvelles. Je lui lâchai alors tout naturellement une grosse connerie ... Qui eut le mérite de la faire rire. Alors celle là, si je m'y attendais ! Planqué derrière mon journal, j'eus moi même un sourire, appréciant d'entendre ce rire mélodieux qui lui échappait. Bien. Peut-être que ça n'allait pas être aussi horrible que je le craignais, finalement ... Je levai les yeux au ciel à ses mots. "Presque" dit la fille qui vient de rire comme une dinde ... Me moquai-je l'air de rien, avant de me lever pour m'occuper de mes petites affaires. Alors en une heure à peine, tu en es arrivée à la conclusion que je n'étais qu'une brute ? Lui demandai-je sur un ton songeur. Je n'avais pourtant rien fais pour qu'elle pense un truc pareil, si ? Je ne pensais pas avoir eus de geste brusque, ni de parole franchement horrible, ni ne l'avait menacé d'autre chose que de la ligoter et la bâillonner. Et ça, ce n'était quand même pas si grave, si ? Enfin peu importe, dans le fond, ce qu'elle pensait de moi. Parce que je lui rendais bien la pareille. J'étais persuadé qu'elle n'était qu'une écervelée capricieuse et emmerdante.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Jeu 6 Nov - 22:02

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Certes, il devait vraiment croire que je n’étais pas très maligne. Je n’étais absolument pas une perle, la plupart du temps, au contraire, je pouvais facilement devenir une parfaite idiote et dans ces cas là, j’étais juste parfaitement insupportable. Je faisais de mon mieux, en tout cas, pour que la situation n’explose pas. C’était normal, de toute façon. Un soupir s’échappa lourdement de mes lèvres alors que je levais les yeux au ciel et qu’il semblait tellement insupportable. C’était n’importe quoi, c’était tellement n’importe quoi que je voulais comprendre hein, je voulais vraiment comprendre, mais j’en étais parfaitement incapable. Je ne comprenais pas ce qu’il me voulait, pourquoi il se comportait aussi bêtement. Je n’étais pas la personne la plus intelligente des deux sans doute, j’étais même carrément énervante, la plupart du temps. Mais il n’en était pas vraiment loin lui-même non plus, en tout cas. Alors il pouvait bien dire ce qu’il voulait, je m’en moquais. « Pas tant de temps que ça, en réalité. Disons juste que ça se voit assez vite. Et là, faut le dire, je ne suis pas vraiment dans le mouvement de la sympathie avec toi. Et je pense que l’on voit clairement qu’il en est de même pour toi ». Il était évident que lui comme moi, nous n’étions pas prêt à la sympathie. Ca viendrait peut être un jour.

Mais pas tout de suite, et encore moins quand il comparait mon rire à celui d’une dinde. Ca, ça me poussait bien plus à avoir envie de lui arracher les yeux. Pourquoi fallait-il à tout prix qu’il se montre détestable ? Avais-je fait quelque chose pour que les choses se passent ainsi ? je ne parvenais pas à le croire, pas une seule seconde. « Si tu appelles ça « rire comme une dinde », j’imagine que tu n’entends pas grand monde rire. ». Je n’étais absolument pas en train de glousser et la simple idée qu’il puisse imaginer un truc du genre, ça ne me plaisez absolument pas. C’était trop chiant, et insupportable, également. « Presque. On ne peut pas dire que tu sois la personne la plus adorable du monde, en tout cas ». Au contraire, même, mais il n’y avait rien à dire à ce sujet, cela n’aurait pas servi à grand-chose. Si je continuais à lui démontrer qu’il était un crétin, il n’allait pas me croire, à nouveau. Ce qui était attristant.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Jeu 6 Nov - 22:22

C'était difficile de savoir où ça avait commencé à aller mal ... Puisqu'il me semblait que ça avait foiré dès qu'elle avait ouvert la bouche. Ouais voilà, c'était exactement ça. Il aurait été vraiment préférable qu'elle la garde sagement fermée. Elle était jolie. Mais tous les sons qui sortaient de sa bouche, étaient dénués de sens et d'intérêt. C'était quand même dommage ! Tu m'as détesté à l'instant même où tu es entrée ici. Alors que moi ... Je ne t'ai trouvé chiante qu'à partir du moment où tu as ouvert la bouche. Lui fis-je quand même remarquer, pour lui faire comprendre qu'elle était clairement celle qui, de nous deux, avait mit le feu aux poudres. Sans son besoin de jouer à la maligne un peu trop sûre d'elle, peut-être que nous n'en serions pas à la limite de nous étriper tous les deux. Enfin peu importe. C'était tant pis ! Bon du coup tout cela n'allait vraiment pas en s'arrangeant ! De toute évidence, j'étais plutôt en train de mettre les deux pieds joints, dans le plat ! Puisque je comparai ensuite son rire à celui d'une dinde. Ce n'était, soit, pas super sympa. Mais ce n'était quand même pas si terrible, si ? Pff. Franchement, si elle était aussi susceptible aussi ...

C'est une façon de parler. Mais tu as un peu de mal à comprendre les choses, soit ... Soupirai-je avec le grand retour de la lassitude. Je finis quand même par lui demander si elle pensait vraiment de moi, que je n'étais qu'une brute. C'était étrange qu'elle en soit déjà arrivée à une telle conclusion quand même. C'était mon métier qui la poussait à penser une chose aussi bête ? Franchement pas la moindre idée. Tu n'es pas franchement adorable non plus. Répondis-je avec un haussement d'épaules. Si peu adorable et si peu intéressée par ce qui l'intéressait, aussi. Allez, on y va. Je ne voudrais pas que tu meurs d'ennuie quand même. Soupirai-je encore, en m'éloignant pour rejoindre la boutique. Je m'arrêtai sur le pas de la porte et fis demi tour pour revenir vers elle. J'avais simplement oublié sa valise. Je la récupérai donc, constatant sans la moindre surprise qu'elle était sacrément lourde. Elle était bien le genre de nana à embarquer la moitié de sa garde robe ! Sans perdre de temps, je quittai l'arrière boutique pour traverser le salon et aller fermer les stores en fer. Après quoi, je rejoignis la rue et fermai à clés quand elle m'eut rejoint. Sans un mot, je gagnai ma voiture en sa compagne. Clairement pas une voiture super luxueuse comme elle devait être habituée à en voir. Mais pas un tas de ferraille non plus. Je rangeai son bagage dans le coffre avant de monter à bord.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Jeu 6 Nov - 22:44

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Bon, certes, je n’avais absolument pas été la personne la plus douce du monde, et j’avais, par la même occasion, été chiante à mourir. On ne pouvait pas me le reprocher, je n’avais pas envie d’être là et de ce fait, j’avais sans doute était un peu énervante. Mais bon, on n’allait quand même pas me reprocher le fait d’être légèrement méfiante quand il était question d’un homme dont je ne savais strictement rien. Je n’avais pas envie de sa compagnie, je ne le connaissais pas et je n’avais même pas envie de le connaître. Dans une autre situation, je n’aurais sans doute même jamais mis les pieds ici. Mais c’était fait et oui, peut être que j’aurais pu me montrer un peu plus agréable dans le genre. Mais c’était tellement facile, justement, d’être détestable avec une personne dont on ne sait rien. Cela nous permet de voir jusqu’où on peut aller pour l’ennuyer, jusqu’où on peut aller pour le pousser à bout. Et ça n’avait pas manqué d’arriver. J’avais juste pensé que cela prendrait un peu plus de temps, en fait. Et puis pour une raison qui m’échappait, je trouvais ça un peu amusant en plus. C’était étrange à dire pourtant, mais ça restait un peu drôle, de voir que l’on pouvait détester quelqu’un comme ça, en quelques minutes. Mais pouvait-on vraiment parler de haine ? Je n’en étais pas sûre, surtout que bon, je ne pouvais pas nier qu’il m’attirait malgré tout. Son sale caractère, son physique… Ouais, ça me bottait bien. « Je n’ai jamais voulu venir ici. Je ne te connais pas. Cela ne joue pas en ta faveur. Tu aurais été dans ma situation, tu m’aurais parlé de la même manière, ne rêves pas ». Après tout, mon père m’avait forcément à venir ici, pour ma sécurité, il m’avait confié à un homme que je ne connaissais même pas, et chez qui j’allais devoir passer plusieurs jours. Trop de jours, sans doute.

« Ouais, ça doit être ça. En tout cas, tu parles de moi, mais tu n’hésites pas à m’enfoncer, même lorsque je ne dis rien de méchant ». Il était insupportable en tout cas, et ça, c’était plus qu’évident. Il avait beau faire le malin en prétendant que j’étais la plus détestable des deux, il n’y avait rien à sauver chez lui, et il était grand temps qu’il s’en rende compte, parce que là, ça commençait réellement à devenir ridicule. « Notre premier point commun, ça se fête n’est-ce pas ? ». Il fut alors temps de partir, je n’ajoutais rien à sa petite réplique sur mon ennuie. Je n’allais pas dire le contraire, je m’emmerdais vraiment. Il faisait le beau mais au final, il n’était pas aussi distrayant que ça, après les premières minutes. Sa voiture n’avait rien d’éblouissant, mais je ne choisissais pas mes amis en fonction de leurs moyens. J’étais heureuse d’être riche et de faire ce que je voulais, mais je me foutais de savoir ce qu’avaient les gens. Je n’étais pas la stupide fille qui se moquait de la nana qui sortait d’une friperie. J’avais de la chance, j’en jouais, mais je n’étais pas garce. Je m’installais alors à l’avant de la voiture, et attendit qu’il en fit de même. « Lourde hein ? En même temps, je ne sais même pas pour combien de temps je serais là. Il fallait bien que je prenne mes précautions. Mon père a bloqué ma carte ». Ouais, cruelle réalité, j’étais officiellement pauvre pour la durée du séjour. Il avait prétendu qu’on aurait pu me retracer. En tout cas, cela m’emmerdait bien. Au moins, le shopping aurait eu le mérite de me distraire. Là, je n’avais plus rien.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Jeu 6 Nov - 23:14

Sérieusement ? Encore un peu et elle me reprocherait la guerre dans le monde. Tout ça parce qu'elle ne voulait pas être là, et me rencontrer. Tout ça parce que son père tentait de la protéger d'une bien étrange façon. Franchement, moi je n'avais rien à voir avec leurs histoires. Alors c'était plutôt culottée de sa part de tout me faire retomber dessus de la sorte. Ton père aurait du t'apprendre à ne pas juger sans connaître. Tu n'as aucune idée de quelle aurait été ma réaction dans telle ou telle situation. Et tu te montes la tête contre quelqu'un que tu ne connais pas. M'enfin je suppose qu'à ton âge, c'est l'genre de truc qu'on pardonne. T'as quel âge maintenant ? Vingt piges ? Ouais en gros, une gamine. Sans doute que je ne devrais moi même pas trop me prendre le bourrichon pour elle. Elle était toute jeune encore. A peine sortie de l'adolescence. Et elle était habituée à ce qu'on lui passe le moindre de ses caprices et à tout avoir quand bon lui semblait. Alors forcément, le choc devait être à la hauteur. Même si je n'étais pas le dernier des enfoirés, contrairement à ce qu'elle devait penser. Mais c'était vrai qu'elle me jugeait quand même un peu trop vite. C'était dommage.Huuuuuuuuuu ... Ouais c'est vrai. Maintenant j'aime bien t'emmerder. Tu donnes le bâton pour t'faire battre en même temps. Répondis-je sur un ton tout à fait désintéressé, avec un haussement d'épaules pour signifier que, dans le fond, je m'en foutais pas mal. Je me foutais même royalement d'elle, pour bien résumer la chose.

Je me contentai de lever les yeux au ciel quand elle proposa de fêter notre premier point commun. Franchement, je n'étais pas intéressé du tout. Non seulement c'était dénué du moindre intérêt. Mais en plus, je n'étais pas franchement fier d'avoir un point en commun avec elle, aussi futile puisse-t-il être ! Donc, sans répondre, je récupérai sa valise pour gagner ma voiture dans laquelle nous grimpâmes tous les deux. Je grimaçai à ses paroles. En effet, je savais qu'elle n'avait pas un rond sur elle. Et je savais qu'il allait donc être de mon devoir de payer tout ce qu'il lui faudrait. Ca allait quand même lui faire bien bizarre de ne pouvoir s'offrir tout ce dont elle aurait envie ! J'suppose que ça représente même pas le quart de ta garde robe. Commentai-je avec un faible sourire amusé, alors que je mettais le contact puis lançais la voiture sur la route pour filer à toute vitesse. Vite, avant l'heure de pointe et les heures de bouchon ! Je sais. Je suis supposé acheter tout ce dont tu pourrais avoir besoin. Marmonnai-je de mauvaise grâce. Pas trop dur de devoir te serrer la ceinture ? Au revoir les boutiques de luxe. Pas de nouvelle paire de Louboutin avant ton retour chez papa ... Pas de Channel ni de Dior ...Je me moquais, moi ? Si peuuuu !

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Ven 7 Nov - 14:42

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Je savais très bien que j’avais trop facilement tendance à juger les gens sans les connaître, mais c’était ce que mon père m’avait appris à faire et je n’allais certainement pas me reprocher de suivre l’éducation que mon père m’avait donnée. Il m’avait appris à me méfier des gens et à ne pas passer pour la fille faiblarde. Certes, je passais pour l’insupportable fille superficielle qui ne savait rien de la vie. Mais je m’en moquais bien assez pour ne pas me soucier de ce que l’on pouvait bien dire sur moi.  Il fit le malin aussi, quand il aborda mon âge, en prétendant que je devais avoir vingt ans. Sans doute se trouvait-il cent fois supérieur à moi, parce qu’il était plus vieux. Peut-être qu’il était aussi plus intelligent que moi, tant mieux pour lui. Dans le fond, je n’étais pas là pour jouer à celui qui avait la plus grosse, je m’en foutais pas mal. « 23 ans si tu veux tout savoir. Et je suppose qu’à ton âge, il est normal qu’on soit aigri à ce point. Vu ta façon de parler, t’as quel âge ? 62 ? ». Il m’insupportait. Sans doute plus encore que n’importe quelle personne que ma route avait un jour croiser. Je ne savais même pas pourquoi je me sentais comme ça, pourquoi il fallait que j’agisse ainsi à son contact. Je n’avais jamais été aussi détestable et pourtant, j’en avais énervé, des gens. Mais j’avais envie de le pousser à bout, de voir ce qu’il allait faire. Et en même temps, je sentais cette pointe de désir qui grossissait à mesure que je le poussais à bout. Et c’était sans doute ce qui m’énervait le plus. Je détestais le désirer. « Ouais, c’est tellement facile de se foutre de la gueule des gens, n’est-ce pas ? ». Je détournais les yeux, j’en avais assez de parler avec lui.

Dans la voiture, cela recommença, quand il parla de ma garde robe. Et bien oui, j’aimais acheter des vêtements, et je ne voyais pas en quoi cela devait être un problème. Devait-on m’accuser de quelque chose ? De profiter de l’argent que j’avais ? Oui, totalement, quelle vilaine fille, elle dépense son argent. Des larmes de rage se répandirent sur mes joues, d’un seul coup. J’en avais marre, en réalité, que l’on soit continuellement en train de me prendre pour une idiote. « Ouais, t’as raison, je suis triste de ne pas pouvoir acheter de vêtements. Après tout, le fait de ne pas pouvoir voir ma famille ou mes amis, ça, je devrais m’en foutre, puisque j’ai mes habits, c’est ça ? ». Je le détestais.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Ven 7 Nov - 18:08

Ce n'était pas du tout dans le but de l'atteindre et la vexer, que j'affirmai penser qu'elle n'avait que vingt ans. C'était vraiment l'impression qu'elle me donnait. Autant par son physique de jeune fille, que par son comportement de nana capricieuse et tout ça. 23 ? Tu fais plus jeune ... Commentai-je en gardant les sourcils froncés. Bon elle n'était pas si gamine que ça. Jeune, pour sûr oui. Mais plus une enfant. A son âge, elle était même supposée être sortie de l'adolescence, en toute logique. Son comportement était donc surtout du au fait que son père la couvrait beaucoup trop de cadeaux et lui passait tous ses caprices. Ouais c'est presque ça. A la différence que je suis pas du tout aigri. Juste plus mature, je suppose. Répondis-je avec un haussement d'épaules. Parce que le moins que l'on puisse dire, c'est que ses paroles ne m'atteignaient vraiment pas le moins du monde. Lion de là même. Il en fallait tellement plus pour parvenir à me blesser ! Je soupirai et levai juste les yeux au ciel à sa nouvelle tentative pour m'atteindre. Définitivement, elle pourrait bien continuer d'essayer que ça ne fonctionnerait pas. Elle n'avait absolument pas ce genre de pouvoir sur moi.

Une fois dans la voiture, je ne pu m'empêcher de me moquer encore et toujours d'elle. Si elle n'avait pas aussi mal commencé à mon encontre, sans doute que je ne serais pas toujours en train d'aller plus loin sur cette voie là. Mais voilà. Elle avait mit le feu au poudre. Et pour l'arrêter, ça risquait d'être assez difficile ! Sauf que je regrettai mes paroles dès lors que je vis quelques larmes tracer leur sillon sur ses joues pâles. Sérieusement, elle pleurait ? De tristesse ou de colère ? Aucune idée. Mais dans tous les cas, ça me dérangeait. Surtout si j'étais responsable de ça. Clara ... Tu donnes de toi l'image d'une gamine capricieuse qui dépense à outrance et ne sait rien faire d'autre. Alors ne t'étonne pas que ce soit bien ce que les gens pensent. Soupirai-je sur un ton calme. Et je profitai d'un feu rouge pour me pencher et attraper une boîte de mouchoirs dans la boîte à gants, que je lui tendis. On va aller manger quelque part avant de rentrer. Ca te va ? Proposai-je ensuite. J'ignorais si elle était habituée à manger dans des petits trucs ou si elle allait toujours dans de grands restau. Mais l'idée de la faire sortir de son train train pour lui faire découvrir "le monde d'en bas" me semblait être une bonne chose.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Ven 14 Nov - 16:24

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Il me prenait pour une enfant, et même s'il ne m'insultait pas, j'avais réellement l'impression que ce n'était pas loin. Je n'étais pas la personne la plus douce du monde, je me comportais comme une connasse qui aimait emmerder les gens. C'était moi, je ne pouvais pas m'en empêcher, puisque cela se trouvait dans mon caractère. Non que je sois le genre de fille qui aime faire souffrir les gens autour de moi, mais je ne peux pas non plus nier que cela me dérange vraiment. J'étais une garce sur bien des points, et je ne le vivais pas trop mal, puisque j'étais parfaitement libre de faire ce que je voulais. Pouvait on réellement me reprocher d'agir comme je le souhaitais ? Je ne pouvais me résoudre à penser autrement.  « Et je le vis bien. Je ne vais pas m'en vouloir de faire plus jeune. Tu insinues quoi ? Que je suis une gamine ? ». J'en avais assez de le voir se comporter comme le dernier des cons. Certes, je n'avais pas jouer la carte de la gentillesse quand j'avais ouvert la bouche pour la première fois, mais cela ne lui donnais pas non plus le droit de me parler ainsi pendant tout le reste du séjour. Il était rancunier ? Tant pis pour lui. Je n'allais pas faire toute une histoire juste pour ça. Il était bien libre de parler comme il le voulait, ce n'était pas ça qui allait réellement changer ma vie. Je m'en foutais.  « Plus mature ? Tu parles ». Je levais les yeux au ciel, je ne voyais absolument pas en quoi il était plus mature que moi .Certes, je jouais les enfants gâtés la plupart du temps, mais je ne l'étais pas vraiment. La façon dont on se comportait ne faisait pas vraiment qui on était. On pouvait jouer un rôle, après tout. Et dans tous les cas, je ne voyais pas en quoi il faisait plus mature que moi, et je ne parlais pas de ses dix ans de plus. Ca, c'était trop facile.

Certes, en m'en prenant à lui, je n'avais pas été très maligne, et je le comprenais principalement maintenant alors qu'il s'en prenait à moi aussi lourdement que ça. Certes, mes mots ne l'atteignaient pas mais les siens me frappaient en pleine face. C'était à moi et à moi seule que je devais me reprocher les choses ? Peut-être un peu mais pas dans la totalité non plus. Mes larmes étaient ridicules pourtant, et je me sentais pathétique. Pourtant, son ton se calma et cela me fit du bien. Je n'avais pas envie de jouer au jeu du chat et de la souris pour toute la durée de mon séjour chez lui. Certes, cela aurait pu être relativement amusant, mais là, je voyais bien que cela allait bien trop loin et ça m'irritait beaucoup trop.  « C'est un genre que je me donne, on va dire. La vie est plus facile quand les gens te détestent, tu n'as jamais remarqué ? Disons que dans mon monde, dans mon milieu, avec un père comme le mien, il vaut mieux être haï ». Certes, ce n'était pas facile à comprendre et cela pouvait en surprendre plus d'un. Mais en dehors de mes amis qui avaient grandi avec moi, la plupart des gens me détestaient vraiment. Et je le vivais bien, en général.  « Regardes moi, je n'impose pas du tout le respect, on me pense fragile. Au moins, en jouant les garces, on me fout la paix ». Ou si ce n'était pas le cas, c'était mon père qui réglait la situation et là, ça devenait toujours compliqué. En tout cas, quand il me proposa d'aller manger un truc, ce ne fut pas de refus. Je mourrais de faim.  « Okay, allons manger. J'ai envie de frites, si tu peux m'arranger ça, ce serait parfait ! ». Certes, cela ressemblait à un ordre ou un truc comme ça. Mais un sourire s'était dessiné sur mes lèvres et mon ton était doux et amusé.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Ven 14 Nov - 17:19

J'étais quand même un peu surpris d'apprendre son âge. Parce que je lui donnais facilement trois ans de moins. Bon, ça ne changeait strictement rien pour moi. C'était juste bon à savoir dirons-nous. Je soupirai à ses mots et levai les yeux au ciel. Je n'insinue rien du tout. Je dis seulement que tu fais plus jeune que ton âge. Tu prends toujours la mouche aussi facilement ? Lui demandai-je sur un ton assez las. Sérieux, est-ce que c'était vraiment possible d'être à ce point susceptible ? C'était fou quand même. Je ne pensais pas qu'on le pouvait et pourtant, elle était bien en train de me le prouver là. Bon ok, je lui fis quand même remarquer par la suite, que j'étais nettement plus mature qu'elle. Quoi qu'elle en dise, c'était un fait. J'étais adulte et responsable. Alors que de son côté, on ne pouvait vraiment pas en dire autant. Quand même, elle vivait encore avec son père. Mais soit, vu son jeune âge, ce n'était pas une tare non plus. Juste un fait. Il n'y avait rien de mal à ça. Je soupirai mais ne répondis strictement rien à ses mots. Autant éviter le conflit tant que possible. Ca me semblait être bien ça comme idée ! Je ne pu retenir une moue dubitative, quand elle m'assura que le côté gamine capricieuse, n'était qu'une image qu'elle se donnait. C'était plus fort que moi, je ne pouvais pas trop la croire pour le moment.

Parce qu'elle ne m'avait rien montré d'autre pour l'instant. En même temps, on ne se connaissait que depuis une heure à peine. Mais j'espérais qu'elle allait me le prouver dans les jours à venir. Sans quoi, j'allais devenir fou et l'assommer. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça fonctionne à merveille. Remarquai-je en continuant d'afficher une légère moue. Ouais, elle avait l'air de tout, sauf d'une petite fille fragile qu'il fallait protéger de tout et tout le monde. Mais je ne savais pas si c'était une si bonne chose que ça, vu qu'elle donnait une image plutôt négative d'elle même. C'était dommage, non ? Finalement, j'émis l'idée d'aller manger un truc. Sa réponse me fit rire, plutôt qu'elle ne m'outra alors qu'elle me donnait presque un ordre. Sans doute parce que j'étais soulagé d'apprendre qu'elle n'était pas ce genre de fille à se priver en matière de bouffe, sous prétexte de vouloir faire attention à sa ligne. Je ne comptais pas t'inviter à manger une salade ! Lui fis-je remarquer sur un ton amusé. Et je ne comptais pas non plus l'inviter dans un beau restaurant chic et tout ça. Je n'avais pas à sortir le grand jeu et puis ce n'était pas mon genre ! Ce fut finalement devant un kebab que je m'arrêtai et lui fis signe de sortir de la voiture. J'attendis sur le trottoir qu'elle me rejoigne, avant d'entrer. je pris quand même la peine de lui tenir la porte. Comme quoi, je n'étais pas tant un goujat que ça ! Une fois à la caisse, je passai ma commande puis attendis qu'elle en fasse de même.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 19 Nov - 9:48

Les meilleures blagues sont les plus courtes ✩
Jonathan & Clara
Est-ce que j’avais toujours pris la mouche aussi facilement ? Il me semblait bien que oui. Je ne faisais pas (encore) partie des nanas qui passer leurs temps à râler quand on leurs donnait plus d’années, je détestais qu’on m’en donne moins, puisque la plupart du temps, cela voulait dire que l’on me trouvait immature, et je détestais cette idée. J’estimais avoir l’âge que j’avais et dans le fond, j’emmerdais profondément ceux qui prétendaient que j’étais immature, ou ce genre de chose. J’étais en droit d’agir comme je le voulais et je ne manquais jamais une occasion de le faire. Ceux qui n’étaient pas contents pouvaient facilement passer leurs chemins, je n’en aurais certainement pas fait tout un fromage. Enfin bon, après, je ne pouvais pas non plus nier que son comportement m’amusait, à mesure que le temps passait, je commençais à me dire qu’il avait beau être détestable à souhait, nous allions peut-être finalement réussir à passer un séjour pas trop horrible. Mon idée se confirma un peu plus lorsque dans la voiture, il me fit pleurer. Bien sûr, je parlais ironiquement. Comment imaginer qu’un homme qui vous fait pleurer dans l’heure où vous le rencontrez, pourrait vous permettre de vous faire passer un bon moment ? Je partais plutôt du principe où mon père allait lourdement payer pour ce qu’il m’avait fait. Mais aussi, j'avais l'impression que cela n'allait pas être aussi insupportable que cela avait pu l'être, jusqu'à présent.

La preuve me vint au moment où, dans la voiture, son ton se radoucit et la conversation se fit légèrement plus agréable. Il avait attiser mes larmes, certes, mais j'espérais qu'il allait finir par se calmer, malgré tout. Ce n'était pas toujours évident, mais j'étais persuadée que ça allait passer crème. Et dans le fond, un peu de piment, ça fait aussi relativement plaisir. Ce n'est pas toujours évident mais je restait persuadée que les choses allaient bien se passer. Mais on ne sait jamais, d'une certaine manière.  « Bien sûr que cela fonctionne. Sinon, je me serais déjà faite bouffer... ». Dans le monde dans lequel je vivais, il semblait cent fois plus simple d'être imbuvable soi-même, pour aller de l'avant. Ce n'était pas la solution pour se faire apprécier, mais c'était une méthode comme une autre, et ça me semblait relativement plus simple, en plus. Il me fit rire, lorsqu'il me dit qu'il n'allait pas m'inviter à bouffer une salade d'ailleurs, un peu plus tard. Heureusement, tiens, puisque je ne pouvais pas vraiment prétendre que cela m'aurait plu. Je ne faisais pas partie de ces idiotes qui faisaient attention à tout ce qu'elles mangeaient. Je préférais faire un peu de sport pour faire disparaître ce que j'avais manger avec plaisir. Et cela m'allait très bien.  « Nous serions retournés en guerre je pense, si tu m'avais invité à une salade party, je te le dis... ».

Je ne m'étais pourtant pas du tout attendue à manger un kebab. Je n'en avais jamais mangé d'ailleurs. Je n'allais pas prétendre que je ne mangeais que dans des restaurants chics ou ce genre de chose, mais je m'en moquais, j'avais faim et s'il m'amenait là, j'imaginais que ça ne devait pas être trop mauvais.  « Je ne suis jamais allée dans un kebab. Que suis-je supposé commander ? Je veux dire... Les fast-food je connais, mais pas celui-là ».
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Lacroix
membre
avatar
✧ ÂGE : 32 ans
✧ JOB : Tatoueur. Ancien agent de sécurité.
✧ COEUR : Mal situé.
✧ MESSAGES : 410
✧ HERE SINCE : 03/11/2014

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   Mer 19 Nov - 21:20

J'avais un peu de mal à savoir comment j'étais supposé me comporter vis à vis de la jeune femme. Elle n'était pas tout à fait la peste insensible que je m'étais imaginé au premier abord. Alors forcément, j'étais un peu désarçonné. Mais ce n'était pas désagréable non plus, de constater qu'elle n'était pas une garce sans coeur. Au contraire, je devais bien dire que ça me rassurait plus qu'autre chose. Ainsi, le temps que nous allions devoir passer ensemble, n'allait sans doute pas si mal se passer que ça. Peut-être même qu'on allait finir par bien s'entendre tous les deux ? Bon, là, c'était quand même un peu trop demander. Il ne fallait pas non plus abuser, ça c'était de trop ! Mais au moins, si nous parvenions à nous supporter l'un l'autre, ce serait pas mal en soit. Une belle victoire déjà ! Dans le cas inverse, bordel, ça allait être vraiment très horrible tout ça ! Mais j'allais quand même faire avec dans tous les cas, puisque je tenais à toucher mon beau petit chèque à la fin. Ce n'était pas pour une autre raison que celle ci, que j'acceptais de jouer les nounous avec cette pimbêche. Qui, contre toute attente, ne l'était pas tant que ça finalement !

Dans l'espoir de calmer un tant soit peu les choses entre nous, je finis par lui proposer d'aller manger quelque chose quelque part. Je fus agréablement surpris qu'elle veuille des frites. J'aurais plutôt du m'attendre à une salade ou un truc chic. Mais ça !? C'était inattendu. Mais j'aimais bien. Ca me confirmait qu'elle n'était peut-être pas si superficielle que ça, finalement ! Disons que les trucs à salades, c'est pas trop mon genre. Les restau' qui ne font que des soupes, encore moins ! Remarquai-je sur un ton ironique, avant de me garer devant un Kebab. Dans lequel nous entrâmes ensemble. Je lui lançai un regard amusé quand elle m'avoua sa grande lacune sur ses connaissances en matière de Kebab. Je passai donc la commande à sa place, lui prenant un Kebab avec double portion de frites. Je réglai le tout avant de récupérer nos commandes et lui faire signe de me suivre à une table légèrement en retrait et près d'une fenêtre. Si t'arrives pas à tout manger, je comprendrai ! Déclarai-je l'air de rien. Petite provocation ? Si peu ! En même temps, j'avais un peu de mal à l'imaginer ce genre de chose. En plus du fait qu'elle allait certainement s'en foutre de partout si elle était si habituée.

_________________
In the middle of the night. When the angels scream. I want to live a life I believe. Time to do or die. You and I will never die. It's a dark embrace. In the beginning was a life, a dawning age. Time to be alive. Faith is coming, that I know. Time is running, got to go. Here right now, Under the banner of heaven, we dream out loud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les meilleures blagues sont les plus courtes. (pv Clara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► OOH LA LA PARIS. ::  :: paris jour-